Bonjour !

Beaucoup d’entre nous anticipons négativement les réactions des autres, et avons peur du rejet potentiel.

Résultat : On évite beaucoup de choses ! Et surtout d’être soi !

hand-thumb-down-silhouette

 

Voici une petite vidéo où je vous donne des informations sur les vraies possibilités que vous avez d’essuyer un rejet de la part des personnes qui vous entourent !


Transcription :

Bonjour!

Je suis Luc Geiger, Mister no stress, et dans cette courte vidéo je vais vous proposer de réfléchir à cette chose qui nous stresse beaucoup, qui est la peur d’être rejeté par les gens qu’on aime, par les gens qu’on a autour de nous.

Avant j’étais super timide, comme vous le savez peut-être si vous me connaissez déjà, et donc, ce dont j’avais peur, c’était que les autres aient une mauvaise opinion de moi, et qu’ils me rejettent, qu’ils disent du mal de moi, qu’ils me traitent plus bas que terre, et ainsi de suite.

Et donc c’est pour ça que je n’osais pas aller vers eux, je n’osais pas parler, je n’osais pas m’exprimer devant les personnes. Et en réalité, ce qu’il se passe à l’intérieur de nous, c’est que on pense que les gens vont nous juger, vont être désagréables avec nous.
Mais en réalité, si vous réfléchissez vraiment, si vous regardez dans votre histoire, le nombre de personnes qui ont vraiment été cassantes, vraiment désagréables avec vous, qui vous ont mis plus bas que terre, qui ont été super moqueuses et ainsi de suite.
Si vous regardez vraiment, dans une vie, il n’y en a pas tant que ça.

Il y a des études qui ont été faites, plusieurs études, tout autour du monde, qui ont montré qu’en fait, il y avait en moyenne entre 5 et 7 personnes dans une vie qui sont très désagréables, très agressives, très cassantes pour la plupart des gens.
Alors certains, ça va jusqu’à une quinzaine, pour ceux qui n’ont vraiment pas de chance, mais en moyenne, entre 5 et 7 personnes.

Ca veut dire qu’il y a dans TOUTE votre vie, 5 à 7 personnes qui vont être vraiment cassantes, vraiment agressives, qui vont vraiment vous rejeter, qui vont être désagréables avec vous, et ce sera évidemment extrêmement pénible.

Maintenant, combien vous connaissez de personnes, combien avez vous rencontrer de personnes dans votre vie jusqu’à présent.
Des centaines ! Vous avez côtoyez au lycée, au collège, à l’école, dans les diverses associations dans lesquelles vous êtes, dans votre métier ainsi de suite, dans la rue, chez votre boulanger, dans votre ville, des centaines de personnes, parfois même des milliers de personnes que vous avez rencontrés, que vous avez côtoyez et ainsi de suite.

Et donc, combien d’entre elles ont été vraiment désagréables ? On est entre 5 et 7.

Ca veut dire que d’un côté, il y a des milliers de personnes qui n’ont pas été désagréables, et d’un autre côté, il y en a entre 5 et 7 qui vont vous rejeter et vraiment être pénibles, désagréables avec vous.

Donc, quand on a peur d’être rejeté, on est en train de se prendre la tête pour quelque chose qui est infinitésimale. Si vous avez une chance de gagner : D’un côté vous avez 1000 chances ou 10 000 chances de gagner, de l’autre, 5 à 7 chances de perdre. Est-ce que vous jouez ? Oui évidemment !

Là ce que vous êtes en train de faire, c’est que vous faites l’inverse, vous êtes en train de ne pas jouer pour éviter les 7 chances de perdre, ou même les 15, plutôt que les 1000 ou 10 000 chances de gagner !
C’est quand même complètement aberrant quand on y pense !

Donc ce que je vais vous proposer de faire aujourd’hui, c’est simplement de vous dire « Qu’est-ce que je peux faire, quel est vraiment le risque que je prends avec cette personne ? Est-ce que quand je m’adresse à cette personne là, c’est une personne normalement agressive, normalement cassante, normalement désagréable. Non ? Alors il n’y a aucune raison de ne pas tenter une approche avec cette personne là.»

Donc, ce genre d’explication, on va le pousser un peu plus profondément dans la formation que je vais bientôt faire sur votre première année de bonheur, et dans une prochaine vidéo, on va voir comment gérer la pression des autres, avec la culpabilisation, le dédain, les demandes incessantes des autres, et comment arriver à dire non. Voilà !

Donc si vous avez aimé cette vidéo, je vous propose de vous abonner à la chaîne si vous voulez êtes tenu au courant des vidéos qui suivent, l’envoyer à vos amis si ça vous plaît, de cliquer sur j’aime si vous appréciez et de vous initier à la méthode NERTI !

En attendant, prenez soin de vous !
Et à bientôt !!