D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé faire une différence dans la vie des gens autour de moi.
Je ne connais pas de plus grand bonheur que de voir une personne que j’ai aidé devenir meilleure en quelque chose.
Déjà à la maison, j’aidai mon frère et ma sœur à faire leurs devoirs.
J’expliquais aussi à mes amis les cours de mathématiques qui me paraissaient tellement évidents.

A 15 ans j’ai même commencé à enseigner la gymnastique à des enfants plus jeunes que moi.
J’appelle cette valeur tellement importante pour moi “l’impact”.
L’impact a toujours été et est encore ce qui est le plus important pour moi.
Quand j’apprends quelque chose de nouveau, je m’imagine la plupart du temps en train de l’enseigner à quelqu’un.
Quand je vis une expérience nouvelle ou que je m’amuse, je m’imagine souvent comment je pourrais l’utiliser pour apprendre quelque chose à quelqu’un.

D’aussi loin que je me souvienne cette obsession de l’enseignement a toujours été présente.

Timide Stressé

Timide Stressé

Timide, coincé, mal dans ma peau…etc.

Malheureusement, j’étais aussi à ce moment là, très timide et très stressé de la vie.
J’étais très susceptible et je prenais mal la moindre réflexion, la moindre remarque.
J’étais aussi le plus petit de ma classe, le plus petit de toutes les classes de mon âge, le plus petit de tout le collège, puis de tout le lycée, puis de tout l’Uereps ou j’ai fait mes études.

J’étais alors hyper complexé par ma taille (1m68), mais aussi par mon physique que je trouvais laid à l’époque.
Je ne pensais pas que je pouvais plaire aux filles et du coup j’invalidais toutes les marques d’attentions positives que je pouvais recevoir à cette époque (et j’en recevais).

J’ai retrouvé dernièrement le journal intime que j’écrivais à l’adolescence.
J’ai été choqué de voir que 8 filles de mon lycée m’avaient fait des avances en un seul trimestre sans que je m’en sois rendu compte à l’époque.
J’ai écrit mots pour mots leurs paroles de l’époque et quand je lis ces mots, je vois maintenant qu’elles étaient clairement en train de me draguer.
Et je ne l’ai tellement pas vu que j’ai écrit quelques pages plus loin “ je ne plais à aucune fille et que je ne trouverai jamais de compagne”, incroyable non ?

Un stressé hypersensible

J’étais hyper sensible, j’écrivais des poèmes torturés exprimant mon mal être et mes tourments amoureux, qui me plombent le moral si j’ai le malheur de les relire maintenant…

J’avais aussi tout le temps peur qu’on me donne la parole en classe.
Car quand cela arrivait, je perdais totalement mes moyens, je me mettais à bafouiller, à rougir avec l’envie de me terrer dans un trou de souris.

J’étais aussi tout le temps en colère, je m’énervais pour un rien, j’étais révolté contre tout contre le monde, contre le système, contre ma famille, contre les professeurs, contre la vie.
A tel point que certains de mes amis m’appelaient le Stroumph Grognon.

J’avais aussi l’impression que mon cerveau tournait trop vite et sans arrêt.
Je ne parvenais jamais à me calmer et les seuls moments ou je parvenais à ressentir de la tranquillité étaient quand j’étais plongé dans un roman de science fiction que j’affectionnais particulièrement.

Ma vie était tellement insupportable à l’époque que j’ai pensé plusieurs fois à en finir en sautant d’un pont.

Jusqu’au jour ou vers l’âge de 15 ans, un livre m’est tombé dans les mains qui a totalement changé le cours de ma vie.

 

Timide Désir

Timide Désir

Le chemin initiatique

Ce livre avait pour titre “Triomphez de la timidité”.
Ce livre à part son titre ne m’a pas laissé un grand souvenir.
Il ne m’a pas vraiment permis de changer ma vie, mais plus important, il a allumé une étoile dans ma nuit émotionnelle.
J’ai eu pour la première fois l’impression que j’allais pourvoir m’en sortir.
J’ai commencé à entrevoir une petite lueur au bout du tunnel de désespoir de ma vie.

Ça a été le début d’un long parcours, d’un long combat de plus de 20 ans pour arriver à me calmer, pour arriver à prendre confiance en moi, pour arriver à être en paix avec moi-même et avec le monde qui m’entoure.
Ce parcours m’a amené à pratiquer plusieurs formes de méditations, à me former à plusieurs thérapies, à suivre des dizaines de séminaires, à lire des centaines de livres, à parcourir des milliers de  kilomètres à dépenser des dizaines de milliers d’euros pour tenter d’accéder enfin à mon plein potentiel, à une vie libre et épanouie.

J’ai ainsi fait régulièrement des progrès, qui me faisaient apparaître aux yeux des moins observateurs comme quelqu’un d’assez sur de lui, et d’assez calme.
Pourtant intérieurement et aux yeux de la plupart, je continuais à me sentir stressé, j’étais très souvent en colère, et parfois sans raison.

Jusqu’au jour ou un ami qui venait de se former à une nouvelle technique m’a demandé d’être son cobaye.
Il me faisait faire des séances de sophrologie.

Je ne connaissais pas du tout à cette époque cette technique et au début, je trouvais ces exercices un peu simplet et peu efficace.
Mais pour faire plaisir à mon ami j’en faisais une petite séance tous les jours le matin au réveil et c’est rapidement devenu une habitude.
J’aimais bien cela car c’était un moment agréable qui me donnait la sensation de bien commencer ma journée.
J’ai donc continué à pratiquer régulièrement pendant quelques semaines sans y prêter plus attention.

Le stressé se calme

Et un jour, un ami que je connaissais depuis peu lors d’une discussion à propos de la gestion des émotions,  m’a dit : “ Oui, c’est facile pour toi, tu es toujours calme…”
J’ai du rester quelques secondes avec les yeux ronds et la bouche béante tellement j’ai été surpris par sa remarque. C’était la première fois qu’on m’attribuait cette qualité de calme.

Cette personne qui ne m’avait pas connu avant, me voyait comme quelqu’un de pas du tout stressé, de naturellement calme et tranquille.
J’ai été très surpris de ces qualificatifs, puis en y regardant de plus près, j’ai effectivement remarqué que je n’avais pas été stressé, ni énervé, ni bougon depuis un bon moment.
Je ne savais pas trop ce qui avait changé en moi mais j’étais effectivement moins révolté, plus à l’écoute, moins blessé par les remarques désobligeantes.
La seule chose que j’avais changé dans ma vie à cette époque étaient ces petits exercices que je faisais plus moins machinalement chaque matin.
J’ai trouvé génial ce changement à la fois très profond, puisqu’il était visible de l’extérieur, en même temps tellement doux que je ne l’avais même pas remarqué, et enfin tellement efficace qu’il s’était fait naturellement sans avoir à me forcer.

Passer du stress au calme

Passer du stress au calme

Devenir un spécialiste de l’anti-stress

J’ai donc décidé de me former à cette science de la sophrologie.
Puis de fil en aiguille, je me suis aussi formé en PNL (Programmation Neuro Linguistique : Technique de communication ultra-performante et de thérapie basée sur la reprogrammation mentale), en hypnose, en cohérence cardiaque (Technique permettant de rééquilibre l’alternance des deux branches du système nerveux autonome (Parasympathique et sympathique)), en coaching, en communication non, violente, en EFT (Emotionnal Freedom Technique : Technique énergétique basée sur des tapotements sur les points d’acupuncture chinoise), en TIPI (Technique d’intégration des Peurs Inconscientes permettant de libérer les mémoires émotionnelles), en IMO (Intégration par les Mouvements Oculaires permettant principalement de libérer des traumatismes conscients), en EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprogramming : Technique proche d’IMO), en pleine conscience, en psychologie positive et d’autres techniques que j’ai synthétisées comme NERTI (Nettoyage Émotionnel Rapide de Traumatismes Inconscients est une synthèse élaborée par Luc Geiger permettant de se libérer rapidement et définitivement de toute hyper réactivité anormale et incontrôlable) pour pouvoir aider des personnes très stressés comme moi à retrouver leur calme, leur sérénité et leur paix intérieure.

Transmission en direct : Cabinet et formations anti-stress

Pour aider ces gens et satisfaire encore plus ma valeur d’impact,  j’ai créé mon cabinet de thérapie à Lunel, dans le sud de la France.
Les résultats ont été probants pour mes clients, car ils avaient l’air contents.
Ils en ont parlé autour d’eux à leur famille, à leurs amis et rapidement, le bouche à oreille m’a amené une forte clientèle .
Quelques temps après, du fait de cette renommée qui prenait de l’ampleur, j’ai été sollicité comme formateur en sophrologie dans plusieurs écoles.
Les stagiaires que j’ai formé étaient nettement mieux formés à la fin de leur cursus que je ne l’étais moi-même à la fin de ma formation car j’avais intégré dans le déroulé de l’enseignement les principes même de la sophrologie combinés aux techniques les plus avancées d’apprentissage.
Du fait du succès de ces formations, l’organisme de formation principal avec lequel je travaillais m’a demandé d’animer d’autres sujets qui me tenaient à cœur comme la cohérence cardiaque puis plus tard, la technique de nettoyage émotionnel que j’avais moi-même synthétisée : NERTI.
La renommée de mes résultats continuant à grandir, j’ai été sollicité comme formateur en gestion du stress dans des grandes entreprises comme EDF, Royal Canin, les magasins U jusqu’au groupe hôtelier ACCOR qui comprends les hotels Ibis, Novotel, All Seasons, Pullmann, Sofitel, Mgallery, Mercure, Adagio, Formule 1. et d’autres.
Il faut savoir que dans le monde de la formation, devenir formateur chez Accor est considéré comme une preuve d’excellence.
Faire partie des formateurs de l’Académie Accor vous propulse littéralement dans l’élite des formateurs.
Et j’ai la chance d’être formateur à l’académie Accor dans laquelle j’interviens pratiquement chaque mois depuis plus de 2 ans.
De plus, toutes les formations Accor sont évaluées, notées par les stagiaires et classées.
Mon score d’animation de formation plaçait systématiquement les formations que j’animais dans les 10 premières places de ce classement (sur plus de 100 formations) avec un “Net Promoteur Score” de 91,36 % l’année dernière.

M6

Des demandes médiatiques

J’ai aussi été régulièrement sollicité comme expert par les médias par exemple des télévisions comme M6, 7LTV, Direct 8, W9 mais aussi des blogs ou des sommets sur internet (sommet du bien-être, sommet du couple, booster Gala…etc), des radios locales et nationales et même
Ce qui est aussi très étonnants pour un ex super timide comme moi, c’est que je parviens à rester parfaitement à l’aise dans ces situations dont la seule évocation aurait suffit à me faire paniquer.

Je ne raconte pas cela pour me faire mousser, mais tout simplement pour montrer que ce que j’enseigne, ce que je veux vous transmettre a été testé et validé des centaines, voire des milliers de fois.
Les techniques que je propose ont fait leurs preuves et s’appuient sur les découvertes scientifiques les plus en pointe dans le domaine des neurosciences, de la biologie, de la physiologie et de la psychologie.

Un spécialiste du stress stressé !

Du fait de ce succès de plus en plus visible, les demandes se sont rajoutées les unes aux autres et j’ai commencé à souffrir de nouveau du stress du fait des sollicitations toujours plus nombreuses et pressantes, des individuels comme des collectivités.
Un comble d’être un formateur en gestion du stress qui se trouve lui-même en stress du fait de la pertinence de ce qu’il enseigne…
Après avoir somatisé assez violemment, j’ai été à la limite du burn-out.

J’ai alors décidé qu’il fallait absolument que je reprenne les choses en main, mais un dilemme impossible se posait alors à moi.
Soit je refusais de plus en plus de sollicitations, ce qui voulait dire que je refusais mon aide à des personnes en souffrance qui pouvaient bénéficier de mon expérience et de mon expertise.
Cette décision m’était extrêmement douloureuse du fait de la première de mes valeurs : “l’impact” dont je vous ai parlé au départ.
Soit j’acceptais les demandes et je m’épuisais au détriment de ma santé ce qui risquait à plus ou moins brève échéance de me conduire à ne plus du tout pouvoir apporter mon aide et allait là aussi à l’encontre de ma valeur d’impact.
J’étais alors totalement coincé entre ces deux alternatives aussi désagréables l’une que l’autre, incapable de prendre la moindre décision.

Ma solution : ce blog antistress et les formations en lignes

Jusqu’au jour ou “Eurêka ! “ j’ai reçu une proposition de faire de la formation en ligne.
J’y ai enfin vu une solution qui me permettait assez rapidement de dupliquer mon savoir faire à l’infini et d’en faire bénéficier beaucoup plus de monde, à moindre cout et partout dans le monde, sans que cela ne nécessite plus d’énergie de ma part.

J’avais donc à la fois ma valeur d’impact qui était plus que satisfaite, et à la fois je pouvais retrouver du temps et de l’énergie pour continuer à me perfectionner et offrir une qualité de service de plus en plus performante, pour avoir encore plus d’impact et apporter encore plus de bonheur et de bien-être.

Ce blog est la concrétisation de ce rêve d’offrir au plus grand nombre les résultats de mes années d’errance et d’expérience.

Mon but est de vous épargner les dizaines de stages, les milliers de kilomètres, les dizaines de milliers d’euros que j’ai investi et de vous permettre d’accéder au dernier cri de ce qui existe actuellement sur la planète en terme de gestion du stress, de bien-être et d’épanouissement.

Pour cela, je propose des formations en ligne qui sont la synthèse du meilleur des toutes les techniques que j’ai apprises, intégrées, digérées, testées et validées pour vous en faire bénéficier aujourd’hui, de chez vous, à votre rythme pour en obtenir des résultats concrets, rapides, faciles et durables.

Que pensez-vous de cet article ? Répondez dans les commentaires ci dessous !

Prenez soin de vous

Luc Geiger – Mister NO Stress et créateur de la méthode NERTI que je vous invite à découvrir, cliquez ici !