Bonjour à tous ! Je vais aborder un sujet qui a tout à fait sa place dans la société actuelle. Il s’agit de préserver son être du négatif et cela passe par tout ce que nous voyons à la télé, à la radio ou que l’on peut lire sur internet. Nous sommes les gardiens de notre cerveau, à nous de le protéger.

se-preserver-du-negatif

Maintenant les informations, ce sont des crimes, des attentats, des morts, des vols, des vies brisées… Tous les médias ne parlent plus que de ça, car nous vivons dans ce monde violent et il faut absolument réussir à s’en détacher pour aller bien. En effet, nous ingurgitons quotidiennement des informations négatives et notre corps enregistre ces flux d’infos et les mémorise. Cela a forcément un impact sur notre organisme et donc sur notre vie ! Les études scientifiques le prouvent, les images négatives ont un impact sur notre cerveau et notre état moral. Même ceux qui sont persuadés du contraire sont forcément touchés inconsciemment, cela a même des répercussions sur notre champ de vision.

Comment se préserver ?

Pour nous préserver de toute cette violence et aller au mieux, il suffit de changer nos habitudes. Ne pas se nourrir uniquement d’informations négatives, mais aller chercher soi-même des choses inspirantes, partir en quête de positif. Regarder une comédie plutôt qu’un reportage sur les abattoirs vous fera le plus grand bien ! Lire des nouvelles légères en buvant un bon café, regarder des vidéos bien-être, etc…

Certains diront que je vous incite à vous voiler la face et à ne pas voir la misère du monde. C’est faux. Je vous invite à ne pas être alimenté par les seules informations qu’on veut bien nous donner. Il y a tellement de choses plus belles à voir et c’est notre choix de les voir. Si vous êtes intrigué par un sujet sensible et négatif, vous pouvez vous y intéresser, mais compenser par du positif pour conserver une bonne énergie générale.

Comme je ne vous donne que du positif, vous pouvez partager, commenter, vous abonner à ma chaîne ou vous inscrire aux ateliers de formation NERTI ! Vous verrez, c’est que du bonheur !