Remplir son compte émotionnel

J’utilise souvent la métaphore du compte émotionnel car elle permet de bien comprendre ce qui se passe en nous.

C’est comme si nous avions un espèce de compte bancaire interne dont la monnaie ne serait pas de l’argent mais une monnaie émotionnelle.
Chaque évènement stressant effectue un retrait sur ce compte émotionnel.
Mais chaque évènement ressourçant rempli ce compte émotionnel.
Et notre réactivité, notre façon de réagir aux évènement de la vie est directement proportionnelle à l’état de remplissage de ce compte.
C’est à dire que nous réagissons d’autant mieux et d’autant plus sereinement que notre compte émotionnel est bien rempli.

Pour diviser son stress, il faut donc multiplier les entrées sur notre compte émotionnel.

Compte en banque émotionnel

Compte en banque émotionnel

Prenons par exemple une métaphore financière.

Imaginons que nous avons une voiture qui vaut 4 000 € et qui est notre seul moyen de locomotion pour nous rendre sur notre lieu de travail.
Supposons que cette voiture soit détruite et qu’aucune assurance ne soit prête à la rembourser.
Votre réaction serait elle la même si vous étiez endetté de 10 000 €, si vous étiez tout juste à  0,00 €,  si vous aviez 10 000 € de coté, ou si vous aviez épargné 100 000 €. Évidemment que non, vous seriez, soit catastrophé et hyper stressé, soit presque content d’utiliser cette opportunité pour changer de voiture.
La seule différence n’est pas dans l’évènement, (la voiture détruite), mais dans la réserve financière que vous avez pour faire face à cette difficulté.

De la même façon, vous réagissez différemment en fonction de l’état de votre compte émotionnel.
En d’autres termes, plus vous créditez votre compte émotionnel et plus il est facile de diviser son stress.

Pour encore mieux le comprendre, il vous suffit d’imaginer comment vous réagissez à une remarque désobligeante en soirée en fonction de ce qui s’est passé dans la journée.
Si vous avez reçu des félicitations, des marques d’affection et d’estime, vous allez beaucoup mieux réagir que si vous êtes disputé plusieurs fois et qu’on vous a fait des reproches plusieurs fois dans la journée.

Nous allons donc apprendre à créditer notre compte émotionnel en y faisant des dépôts automatiques, un peu comme si vous aviez des revenus automatiques sur votre compte en banque.

Résultats :
Perceptibles au bout de quelques jours de pratique et qui durent aussi longtemps que l’automatisme quand il est bien est bien ancré.

Diviser son stress par 2 en positivant

Diviser son stress par 2 en positivant

Sortir la tête de l’eau

Le but de la gestion du stress n’est pas de le faire totalement disparaitre, car cela voudrait dire que nous ne sommes plus vivants, mais simplement de le réduire, de diviser son stress, de sortir la tête de l’eau.
La vie nous amène son lot quotidien de situations plus ou moins stressantes.
Pour gagner les quelques centimètres qui permettent de passer de je bois la tasse à, je sors la tête de l’eau voici quelques pistes les plus efficaces.

La souffrance engendrée par ce stress vient de plusieurs facteurs

⁃    Nous nous fatiguons

A force d’être stressé en permanence et de ne pas arriver à se relaxer, ni à se reposer, le corps, le mental et surtout l’émotionnel fatigue et s’épuise.
Nous allons donc devoir apprendre à récupérer de l’énergie, à faire des pauses, à apprendre à notre physiologie des réflexes de repos, de récupération automatisée et systématique pour aider notre corps à diviser son stress.

De la même façon que nous prenons notre douche tous les jours, que nous allons nous coucher tous les soirs ou que nous nous lavons les mains après être allé aux toilettes, nous allons créer des habitudes antistress.
Ces habitudes de récupération doivent être prises dans toutes les échelles du temps du microscopique au macroscopique.
La plus petite échelle de temps utilisable, mais aussi la plus puissante est celle de la respiration.
Nous allons donc apprendre à notre physiologie à récupérer de l’énergie à chaque respiration.
Ensuite, il sera important de se ménager des micro récupérations de quelques minutes dans chaque heure, de quelques dizaines de minutes dans chaque demi journée, de quelques heures chaque jour (notamment le sommeil).
Il faudra aussi penser à récupérer quelques demi journée par semaine, quelques jours par mois et quelques semaines par an.

Et la mauvaise nouvelle, c’est que si nous ne le faisons pas de gré, notre organisme nous le fera faire de force, par l’intermédiaire de la maladie, de la dépression ou du burn-out.

Résultats :
Perceptibles dès la première pratique et en progrès réguliers.

⁃    Nous n’arrivons pas à prendre du recul

Une autre difficulté est d’arriver à ne plus être focalisé sur les agents stressants, à prendre du recul, à dédramatiser.
Pour cela il y a deux solutions que nous pourrons mettre en œuvre,
– apprendre à diriger et à focaliser sa pensée ou l’on veut d’une part,
– et d’autre part apprendre à voir les choses de façon plus réaliste, à évaluer les conséquences réelles et précises de ce que nous vivons.

Résultats :
perceptibles dès que la prise de conscience est différente, et en progression perpétuelle avec la pratique.

⁃    Nous nous sentons désemparés car nous ne savons pas quoi faire, ni comment le faire.

Un autre problème pour arriver à gérer son stress est de savoir comment faire.
Malheureusement la plupart d’entre nous ont fréquenté des écoles dans lesquelles on nous appris à lire et à compter mais absolument pas à diviser son stress et gérer ses émotions.
Nous allons donc apprendre à utiliser des outils efficaces, puissants, facilement disponibles, de préférence gratuits à utiliser (même si ça nécessite un investissement de départ), qui permettent de prendre en main notre vie émotionnelle et de faire baisser notre niveau de stress.

Débordé par le stress on panique

Débordé par le stress on panique

⁃    Nous nous sentons débordés

Sur le moment : stress aiguë

Il peut arriver que certaines situations extrêmes ou que notre niveau de réactivité soit tel que nous perdions complètement nos moyens.
Les situations extrêmes peuvent nécessiter un accompagnement particulier.
Par contre si votre réactivité est importante, c’est très souvent le signe d’un épuisement émotionnel.
Nous apprendrons donc des techniques de renforcement qui vont vous aider à créditer votre compte émotionnel et qui feront par conséquent baisser votre hyper-réactivité.

Il peut arriver aussi que cette hyper réaction soit pathologiques et soit le signe d’une mémoire traumatique émotionnelle; il sera alors judicieux de la nettoyer avec des techniques de nettoyage émotionnelle comme NERTI (Nettoyage Émotionnel Rapide Traumatismes Inconscients)

Résultats :
Instantané et définitifs après la séance de nettoyage

En permanence : stress chronique

Le plus dangereux dans le stress est sa chronicité, le fait que cela ne s’arrête jamais.
Nous allons donc apprendre à détecter nos facteurs de stress, à comprendre les stratégies mentales qui nous entretiennent dans ce stress pour ensuite les remettre en cause pour permettre d’insérer des plages de récupération.

Résultats :
Progressifs au fur et à mesure de la pratique

Utiliser le stress positivement

Et enfin le Graal, pour diviser son stress, le bouquet final, la cerise sur le gâteau est d’arriver à utiliser positivement le stress pour se donner de l’énergie, du courage, de la motivation, de la puissance, de la créativité…etc.
Pour cela nous allons étudier les meilleures stratégies mises à jour par la psychologie positive pour tirer le meilleur parti des différentes péripéties plus ou moins agréables ou stressantes de nos vies.

Résultats :
Perceptibles dès la première pratique et progressivement de plus en plus efficaces.

Diviser son stress par 2 en positivant

Diviser son stress par 2 en positivant

Diviser son stress / 2 : Témoignages de participants

Toute cette théories est bien jolie.
Mais est-ce que ça marche vraiment pour les vraies personnes comme vous qui sont confrontées à ce stress depuis si longtemps.

Permettez-moi tout d’abord de témoigner de ce que cela a vraiment changé en moi comme vous pouvez le lire dans l’article « Comment je me suis libéré du stress ? »

Ensuite, plutôt que d’argumenter la dessus, le mieux est de vous délivrer quelques témoignages des participants à mes formations anti-stress

⁃    Carine :

J’essaie d’utiliser la respiration lente et profonde dans des moments de stress, ce qui me permet de décompresser plus facilement. Je n’attend pas d’être à bout pour évacuer le stress, et le fait de pratiquer des exercices différents au quotidien permet d’utiliser celui qui me semble le plus adéquat en situation stressante.
J’arrive à mieux gérer certaines situations.
La formation est bien tombée cette semaine, car elle a été pour moi très difficile au niveau émotionnel, et je me suis laissée emporter par mes émotions.
Les exercices m’ont aidée à relativiser, et à apaiser mon mental qui s’était emballé sur le moment.
J’arrive donc à apaiser mes tensions physiques avec douceur, et je suis plus disponible pour gérer ma situation familiale très compliquée ( enfant handicapé entre autres…)
Je prends plus de recul face aux situations stressantes.

⁃    Virginie :

Je me sens plus forte, plus unifiée mais aussi plus gaie.
J’ai souvent envie de rire ou je perçois davantage l’aspect comique des situations quotidiennes.
Je me sens plus active pour écouter mes propres besoins, plus à l’écoute de mes propres choix sans culpabiliser.
Dans cette formation, non seulement on divise son stress, mais on apprends à ^être plus heureux…

⁃    Albert :

Gestion du sur-stress plus facile.
États de sur-stress moins fréquents.
Sentiment d’être moins vulnérable au stress moyen.
Sentiment d’être protégé du stress communicatif des autres (entourage, collègues).
Les situations stressantes semblent rester en surface sans m’atteindre en profondeur.
Je me sens protégé du stress ambiant.
Il ne m’atteint plus.
Je suis spectateur, pour moi il est étranger, il n’a pas sa place.

L'amitié permet aussi de diviser son stress

L’amitié permet aussi de diviser son stress

⁃    Christiane :

Le matin débuter par de la respiration avant de démarrer la journée.
Savoir que le soir je pourrai faire la séance pour évacuer le stress de la journée.
Penser dès que le stress arrive à utiliser certains exercices tout de suite pour éviter qu’il ne s’installe trop.
Un début de confiance en moi.
Une meilleure réaction au stress lors d’une visite pour me présenter à mes nouveaux collègues de travail.
Une plus grande facilité à dialoguer avec ces personnes inconnues avec lesquelles je dois travailler.
La sensation d’être plus à l’aise dans mon corps et de me poser un peu moins de questions.
Un plus grand calme pour réagir à des situations conflictuelles plus de recul et de lâcher prise face à des attitudes agressives.
Une approche plus calme des réunions ou situations porteuses de stress et anticipées.
La capacité de réagir en amont de ces situations potentiellement stressantes.
Une plus grande facilité à aller vers les autres surtout inconnus en étant et me sentant plus à l’aise dans mon corps et plus confiante en moi.
Une sensibilité accrue pour apprécier la vie et l’instant présent.

Nous pourrions continuer longtemps ces exemples mais ce n’est pas le but de cet article.
Le but est simplement de vous montrer qu’il est possible de gérer votre stress de façon efficace, facile et durable.
Pour répondre à la demande sans cesse grandissante et comme je ne suis pas sûr que le clonage biologique soit vraiment au point, j’ai décidé de me cloner technologiquement.

Pour cela, j’ai mis en place des formations en ligne qui reprennent toutes mes connaissances, les techniques les plus avancées et celles que j’ai moi-même conçues pour vous accompagner pas à pas vers votre vie libre du stress, sereine et épanouie, comme l’ont déjà expérimenté les milliers de personnes que j’ai déjà accompagnées, en cabinet, en formation ou en ligne.

Si vous voulez bénéficier de mon accompagnement et en savoir plus sur les formations en ligne que je propose, inscrivez-vous gratuitement sur le formulaire en haut et à droite de cette page ou sur nerti.fr

Testez ces exercices et dites-moi si ma promesse de diviser son stress par 2 était réelle ou pas ? Vous pouvez aussi découvrir le Nettoyage Emotionnel grâce à la méthode NERTI.

decouvrir-la-methode-nerti

Répondez dans les commentaires ci-dessous.

Prenez soin de vous

Luc Geiger – Mister NO Stress