Une des découvertes les plus géniale de la psychologie positive qui vous permettra d’accéder à un niveau de joie de vivre au delà de vos espérances les plus folles !

Cet article est ma contribution à l’événement À la croisée des blogs, organisé ce mois-ci par Brice du blog Sourire au stress sur le thème de la joie de vivre

Transcription de la vidéo :

Et si vous explosiez votre joie de vivre ?

« Bonjour, c’est Luc Geiger mister NO Stress,

Et je voudrais vous parler aujourd’hui du rapport entre le stress et la joie de vivre.

On se rend bien compte effectivement que quand on est stressé, la joie de vivre baisse.

Cela paraît à peu près normal et que le fait d’être moins stressé va augmenter la joie de vivre.

Mais, il y a quelque chose de très important à comprendre par rapport à la joie de vivre, et que je voudrais vous expliquer aujourd’hui, c’est ce qu’on appelle en psychologie positive le ratio de Losada
Ce ration de Losada est le rapport entre le nombre d’informations positives, de choses agréables, de compliments par rapport au nombre de choses désagréables, pénibles que nous vivons dans nos vies.

Donc si on dit autant de choses agréables que de choses pénibles, on a un ratio de Losada qui est de 1 , 1/1, c’est-à-dire qu’il y a autant de choses positives sur le dessus du ratio que de choses négatives en dessous.

Si on a plus de choses négatives, mettons qu’on a deux fois plus de choses négatives, donc deux fois plus de stress que de choses positives, à ce moment-là, on a un ratio de Losada qui est de un sur deux : ½ .

Donc on va comme ça pouvoir évaluer dans une journée, dans une semaine, ou sur l’échelle de temps souhaité le nombre de choses positives avec leurs intensités par rapport aux choses négatives et leurs intensités.

Ce ratio de Losada est directement lié avec le niveau de bien-être, le niveau de joie de vivre.

Il est aussi significatif en tant qu’individu, mais aussi dans une famille, dans un couple ou toute organisation.

La joie de vivre, ça se cultive aussi !

La joie de vivre, ça se cultive aussi !

Le ratio de Losada peut être évalué par exemple dans un couple.

Par rapport au conjoint. si vous envoyez deux fois plus de remarques positives que de remarques négatives, alors vous avez un ratio de Losada de 2.

C’est un couple plus harmonieux que si c’est l’inverse.

Et ce ration de Losada est vraiment un indice très puissant, très efficace, et très pertinent pour comprendre l’harmonie des organisations, des personnes et ainsi de suite.

(Il est d’ailleurs beaucoup utilisé en psychologie positive)

Ce qui est particulièrement intéressant avec ce ratio de Losada, c’est son rapport avec le niveau de bien-être et de joie de vivre.

Évidemment quand il est négatif, (en dessous de 1), le niveau de bien-être est très bas. Quand on passe de un sur quatre (¼) à un sur deux (½) ou de un sur deux (½) à un (1/1), on a une progression normale rectiligne qui ressemble à une droite.

C’est une progression logique et régulière.

Quand on arrive à un ratio de Losada de deux sur un (2/1), on a encore une progression logique et linéaire.

Quand on arrive un ratio de trois (3/1), donc trois fois plus de choses positives que de choses négatives, on a encore une progression linéaire.

Et là où c’est vraiment intéressant, c’est quand on arrive un petit peu au-delà de trois.

C’est-à-dire quand on est entre le trois (3/1) et le quatre (4/1), aux environs de 3,1 ou 3,2 ou 3,3, il y a un shift !

C’est-à-dire qu’il y a d’un coup un pic qui monte.

Donc le niveau de bien-être est à un (1) avec un ratio de Losada de un (1/1).

Si ensuite le niveau de bien-être est à de 1,5 quand on a un ratio de Losada à deux (2/1).

Le niveau de bien être sera à deux quand le ratio de Losada sera à trois 3/1)

Ce qui est déjà vraiment bien !

Mais là ou ça devient vraiment intéressant, c’est quand on arrive à un ratio de Losada au delà de de trois (3/1).

Aux alentours de 3,1 ou 3,2 ou 3,3 va apparaître une poussée du bien-être qui va monter à 8 ou 9.
C’est donc une différence absolument énorme, absolument exceptionnelle !

Ratio-de-Losada

Et ça au niveau de la joie de vivre, ça change vraiment !

Ça fait vraiment une très grosse différence !

Et je vous parle de ça, parce que j’ai eu l’occasion de passer ce shift.

Avant j’avais un niveau de bien-être normal et plutôt agréable avec un ratio de Losada qui devait être aux alentours de un (1:1) ou de deux (2/1).

Et ma vie était bien !

J’étais bien, je me sentais bien, ma vie était cool, c’était vraiment sympa.

Ensuite, après avoir compris ce que je suis en train de vous expliquer aujourd’hui, j’ai décidé de faire le test.

J’ai rajouté beaucoup plus d’événements positifs, de bien-être, d’émotions positives, comme la gratitude, de penser à tout ce qui va bien dans ma vie, de noter trois choses agréables par jour, de me concentrer sur des choses qui me font du bien.

Et ainsi de suite, et du coup, j’ai augmenté mon ratio de Losada qui a dépassé les trois 3/1).

Et effectivement, j’ai ressenti un matin une différence de joie de vivre, mais qui est vraiment bluffante !

C’est-à-dire que je n’aurais jamais pu penser à un moment, quand on me demandait comment ça va, de dire : « ça va super super bien ! »

J’aurais trouvé ça vraiment exagéré !

Mais là vraiment, c’est vraiment ça que je sens !

C’est-à-dire que depuis quelques mois, depuis un bon six mois maintenant, je me sens dans une joie de vivre, un épanouissement, que je ne pensais même pas possible.

C’est vraiment un truc de fou, et simplement en faisant passer mon ratio de Losada au-delà de trois.

C’est-à-dire d’avoir plus de trois fois plus de choses positives, plus de trois fois plus d’intensité positive que de choses négatives.

Donc on peut augmenter son ration jusqu’à 4, 5, 6, 7 ou 8 et ça ira très bien.

Mais il semblerait d’après les études de la psychologie positive que au-delà de neuf, ça devient moins intéressant.

En même temps, je pense qu’on a tous une sacré marge avant d’arriver à ce niveau de 9.

Ça rajoute donc encore une bonne raison de plus de gérer son stress, car ça va permettre de faire augmenter le ratio de Losada.

Puisqu’en fait, ce ratio de Losada, dépend évidemment de notre niveau de stress.

À chaque fois qu’on est stressé, on a tendance à augmenter le bas du ratio, donc de faire baisser notre ratio.

Voilà ce que je voulais vous dire aujourd’hui.

Je vous remercie de m’avoir écouté, et à bientôt.

A combien évaluez-vous votre ratio et qu’allez-vous mettre en place pour lui faire dépasser les 3,1 ?

Répondez dans les commentaires.

Prenez soin de vous

Luc Mister NO Stress