Une étude publiée par le British Medical Journal démontre que le niveau de stress augmente le risque de décès même à faible dose.

Il semble donc tout à fait judicieux de chercher à rester le plus zen et le moins stressé possible en toutes circonstances.

La méta analyse conduite par T.C. Russ, chercheur à la clinique écossaise de la maladie d’Alzheimer a porté sur 10 études menées de 1994 à 2004.
Elle a étudié 68 222 personnes âgées, stressées suivies pendant 8 ans.

Les personnes âgées ont été classé en 12 groupes en fonction de leur niveau de stress moyen : groupe 1 les moins stressés, groupe 12 les plus stressés.

Puis le taux de mortalité a été noté dans chacun des groupes en comparaison avec une population témoin considérée comme n’ayant pas de souci avec le stress.

Voici le résultat graphique de cette étude :

Les plus légers stress augmentent la mortalité de 20%

Que voit on sur ce graphique ?

D’abord que le taux de décès toutes causes confondues est directement proportionnel au taux de stress.

Il est augmenté de 135 % pour les personnes les plus exposées au stress.

Mais ce qui est plus étonnant, c’est que même les moins stressés (groupe 1) ont 20 % de chance de décéder en plus par rapport au groupe témoin.

Au cours de cette étude on a dénombré 8365 décès dont 3382 de troubles cardiovasculaires et 2552 de cancers.

Je ne peux donc que vous conseiller de pratiquer le plus régulièrement possible toute activité vous permettant de mieux gérer votre stress comme par exemple les exercices proposés sur cette page.

 

Que pensez-vous de cette étude ?

Répondez dans les commentaires !

A bientôt ici ou sur Nerti.fr

Luc Mister-No-Stress

Vous avez apprécié cet article ?

Faites le savoir en cliquant sur les boutons facebook, twitter et google + juste à gauche de cet article !

Vous apprécierez aussi certainement un de ces articles :