Et si je vous demandais : « Qu’est-ce qui vous stresse ? »

 

Voici une partie de ce que vous avez répondu sur le sondage à droite de cet article :
Votre absence d’emploi, votre emploi, le harcèlement de votre patron, vos enfants, les gens stressés, le changement de région, l’avenir incertain, le passé traumatique, les collègues incompétents, la mort, votre poids en trop, le célibat, la vie commune, l’impossibilité de changer d’environnement, le manque d’argent, l’ex-conjoint, le temps trop pluvieux ou trop sec…etc.

Que peut-on remarquer en parcourant cette liste ?

D’abord qu’elle couvre à peu près tous les domaines de la vie.

Mais surtout, nous pouvons remarquer que toutes ces choses sont à l’extérieur de vous !
Une grande partie de ces choses stressantes sont, soit totalement, soit partiellement en dehors de votre contrôle.

Elle font partie de ce que j’appelle notre zone de contrainte.
C’est à dire les choses sur lesquelles nous n’avons strictement aucune influence.
Ce qui est certain, c’est que vous pourrez faire des pieds et des mains, vous pourrez vous lamenter ou vous mettre en colère aussi longtemps et aussi fort que vous voulez !

CA NE CHAN-GE-RA RIEN ! ! ! ! 

Je répète : CA NE CHAN-GE-RA RIEN ! ! ! ! 

Autant dire que toute l’énergie et le stress qui est généré par cette zone est totalement perdu.

Alors comment ne pas stresser face à tout ce qui concerne cette zone de contrainte ?

Comment ne pas stresser en fonction de la zone ?

Comme la solution n’est pas vers l’extérieur, il nous reste deux solutions :

  1. Il n’y a pas de solutions : alors autant se tirer une balle tout de suite… NON NON ! Attendez la suite !
  2. La solution est ailleurs qu’à l’extérieur. C’est à dire à l’intérieur de vous, dans votre façon de réagir à tous ces évènements !

Car même si vous résolviez tout ces problèmes, la vie vous en proposera sans arrêt des nouveaux.
Désolé de vous le dire, mais la vie n’est pas un long fleuve tranquille…
Et pour aucun d’entre nous !

Chacun a son lot de problèmes à résoudre.

Alors comment font ceux qui donnent l’impression de ne pas être affectés par tout ce qu’il ne peuvent pas changer ?
Comment font-ils pour ne pas stresser ?

Ils ont mis en place deux stratégies mentales complémentaires :

  1. Le lâcher prise : laisser faire ce qu’ils ne peuvent pas changer. Car je le redis une dernière fois, ils n’y peuvent rien !
  2. Le détournement de l’attention : ils orientent leur pensées, leurs paroles, leurs actions sur ce qui peut être changé, modifié, amélioré… etc.

Plus facile à dire qu’à faire, je vous l’accorde.
C’est là que les exercices antistress comme ceux proposés sur ce blog et sur cette page peuvent vous aider :

  • D’abord parce que cela va occuper votre cerveau sur quelque chose de calme et d’apaisant.
  • Ensuite parce que cela va vous faire générer des émotions positives qui vont vous permettre de voir la vie plus rose.
  • Enfin parce que la répétition de ces exercices va vous permettre de renforcer votre puissance émotionnelle.
    Vous ne serez alors plus malmené par les évènements extérieurs de la zone de contrainte.
    Vous saurez les laisser là où ils sont sans en être perturbés.

Lâchez prise sur ce que vous ne pouvez pas changer…

Vous allez me dire : ok pour la zone de contrainte.

Mais comment ne pas stresser pour ce qui concerne la zone d’influence ?

Pour la partie qui est sous votre contrôle, tous les évènements sur lesquels vous pouvez influer (ou la partie de ces évènements sur lesquels vous pouvez changer quelque-chose), l’approche sera sensiblement différente.

En premier lieu et au risque de paraître un peu provocateur, je vous répondrai que, pour ce qui est dans la zone d’influence, une certaine dose de stress sera nécessaire.

Le stress sera souvent un moteur qui vous poussera à l’action.
Le désagrément ressenti peut être un très bon aiguillon de votre motivation à faire ce qu’il faut pour changer cette situation difficile.

Et pour être sur que vous utilisez bien votre énergie dans cette zone de d’influence, posez vous les questions suivantes :

  1. Qu’est ce que je peux faire qui changerait ma situation ?
  2. Quel est la première étape de cette action ?
  3. Et faites immédiatement cette toute première chose !
    Même si elle est toute petite ! ! !

Vous passerez alors, selon une de mes expressions favorites : « du pessimisme de la pensée, à l’optimisme de l’action ! « 

Donc si nous résumons comment ne pas stresser ?
Nous pouvons nous répéter cette citation :

Donnez moi :

  • La force de changer ce qui peut être changé
  • Le courage d’accepter ce qui ne peut être changé
  • Et l’intelligence de faire la différence entre les deux

 

Finalement, je me rends compte avec toutes les personnes que j’accompagne dans mon cabinet et en formation, et qui viennent me demander comment ne pas stresser, qu’il est assez simple de réduire son stress.

Tous ceux qui y sont parvenus sont ceux qui ont arrêtés de se poser des questions et qui ont simplement appliqués ce que je leur ai proposé chaque jour, consciencieusement et opiniâtrement.

Alors cette fois-ci vous vous y mettez ??

Laissez-moi vos commentaires et vos résolutions ci-dessous.

J’aurai plaisir à vous encourager à persévérer vers cette belle vie zen qui n’attends que vous.

A bientôt ici ou sur le site de NERTI.

Luc Mister-no-stress

Vous avez apprécié cet article ?

Faites le savoir en cliquant sur les boutons facebook, twitter et google + juste à gauche de cet article !

Vous apprécierez aussi certainement un de ces articles :