On savait déjà que  que le sport était meilleur pour la santé que la voiture. Une nouvelle recherche, Parue sur le site du Time, démontre aussi  que

la pollution sonore due au passage des voitures augmente dramatiquement le risque de crise cardiaque.

Les chercheurs de l’Institut d’épidémiologie de la Danish Cancer Society (Copenhague) ont étudié l’environnement sonore de 50 000 personnes âgées de 50 à 64 ans sur une période de 8 ans (1988 à 2006) à Copenhague et à Aarhus.

Ils ont constaté que l’augmentation du risque cardiaque démarre dès 40 décibels (le niveau de bruit d’une salle d’attente). Il augmente ensuite de  1,2 % par décibels en plus.

Sachant que le bruit d’une seule voiture passant à 50 km/h à une distance de 20 m est évalué à 65 db. Il est facile d’imaginer le niveau de pollution sonore auxquels sont soumis les citadins.

Le coupable probable : le stress. « Le bruit augmente sans doute le stress et les hormones de stress comme l’adrénaline. Ce qui fait augmenter la pression artérielle« , explique le Docteur Robert Bonow, professeur de médecine, lors d’une interview sur ABC News.

D’autres scientifiques pensent que le bruit pourrait empêcher les gens de bien dormir. Or le manque de sommeil est un des facteurs importants qui peut impacter négativement la santé du muscle cardiaque.

Alors attention à votre environnement sonore !

Découvrir NERTI.