Une étude publiée le 12 juin 2012 sur le site de l’Université de Southampton démontre un lien étroit entre le stress et la maladie d’Alzheimer

Le pr Clive Holmes, Professeur de psychiatrie biologique à l’université de Southampton, est directeur des recharges de cette étude sur le stress. Il annonce : « nous allons chercher à comprendre pourquoi le stress est un facteur aggravant dans le développement de la maladie d’Alzheimer. »

“C’est la première étape pour développer des moyens à la fois psychologiques et à la fois médicamenteux pour combattre cette maladie.”

Cette étude qui a déjà commencée va consister à suivre 140 personnes de 50 ans ayant déjà des troubles cognitifs.
Pendant 18 mois, ils seront soumis à des test réguliers de stress et de cognition pour déceler les corrélations éventuelles avec l’apparition effective de la maladie d’Alzheimer.
Normalement 60% des personnes présentant ce type de troubles est susceptible de développer cette démence.
Reste à savoir lesquelles.
L’étude montrera donc l’effet du stress chronique sur l’évolution des capacités cognitives.

Le groupe contrôle sera composé de 70 personnes du même âge n’ayant pas développés de troubles cognitifs.

« Nous étudierons à la fois les impacts physiologiques et les impacts psychologiques du stress. »
« Cette étude nous permettra de trouver de nouvelles voies de traitements et de nouvelles manières de prévenir cette maladie » dit Anne Corbet, directrice de la Alzheimer’s Society research.

Le stress favoriserait l’apparition de la maladie d’Alzheimer

 

En attendant que cela soit avéré scientifiquement, et avant qu’il ne soit trop tard, je vous encourage vivement à pratiquer tous les exercices antistress proposés sur ce site et notamment les 21 jours pour changer de vie en 5 minutes de sophrologie.

Et vous, Avez-vous des exemples de corrélations stress – troubles cognitifs ?

Exprimez-vous dans les commentaires !

Chaleureusement

Luc Mister-no-stress
Découvrez la méthode Nerti en cliquant sur ce lien.