Pourquoi le perfectionnisme a tendance à produire un perfectionniste stressé ?

La définition du stress donnée par l’agence européenne de la santé au travail est la suivante : « Un état de stress survient quand il y a une différence entre la perception qu’une personne a, de la demande qui lui est faite et la perception des moyens qu’elle a pour y répondre ».
De fait, le perfectionniste stressé augmente artificiellement sa perception de la demande.

Le perfectionniste n’est en effet jamais totalement satisfait de sa vie, jamais totalement content de ce qu’il a accompli.

Il met énormément d’énergie à régler des points de détails qui ne seront jamais remarqués, sauf par lui-même ?

Le perfectionnisme stresse !

Le perfectionnisme stresse !

C’est pourquoi son niveau de stress est aussi élevé…

De fait, quel que soit ce qu’il entreprend, il se met sur le dos une énorme pression génératrice de stress

Comme il ne s’arrête jamais, il s’épuise et peut facilement être touché par le burn-out (la dépression soudaine) !

Cet article est ma participation au festival « A la croisée des blogs » du mois organisé par Régis, du blog « Moment présent » avec comme thème « Eloge de l’imperfection », présenté dans son article de présentation.

personne nest parfait

La perfection n’est pas humaine.

Déjà dans l’Antiquité, les philosophes avaient compris que le simple fait d’être humain était un synonyme d’imperfection.
C’est ce qu’illustre parfaitement la citation latine : « Errare humanum est » : l’erreur est humaine.

Comment ne plus être un perfectionniste stressé ?

Observez ce qui va

Le perfectionnisme étant principalement orienté vers l’observation de ce qui ne marche pas, de ce qui ne va pas, une bonne façon de l’assouplir sera de chercher à observer ce qui marche déjà bien, ce qui est déjà efficace, ce qui va bien.

Encouragez et validez le positif !

Encouragez et validez le positif !

S’émerveiller

Le perfectionniste stressé a aussi tendance à être blasé de tout.
Il lui sera donc tout à fait bénéfique de chercher à retrouver un regard neuf, un regard d’enfant sur ce qu’il fait, et sur ce qu’il vit.

Être bienveillant

Pour le perfectionniste stressé, rien n’est assez bien, rien est assez bien fait.
Il a donc tendance à être en permanence critique, cassant et dénigrant aussi bien vis-à-vis de lui-même que de son entourage.
Un axe de progrès sera donc d’apprendre à être plus gentil, plus bienveillant et plus encourageant pour lui-même et pour les autres.

Plus facile à dire qu’à faire

Évidemment, ces changements d’attitude risquent d’être difficilement supportables, voire impossibles à réaliser si on cherche à trop les forcer d’un seul coup surtout si on est un cas particulièrement ancré de perfectionniste stressé.

La loi des 1 %

Ma proposition est la suivante : choisissez simplement un des thèmes cités ci-dessus.
Posez-vous la question suivante : quelle est la première action que je peux faire maintenant pour modifier de 1 % mon habitude ?
Et appliquez simplement cette nouvelle action !
Et recommencez la même chose chaque jour…

Destressez vous avant de faire un burn-out !

Destressez vous avant de faire un burn-out !

Faire des petits pas

Si vous ne faisiez que 1 % de progrès aujourd’hui, et 1 % de progrès demain et ainsi de suite de jours en jours, cela ferait 365 % de progrès d’ici la fin de l’année.
Et même si vous ne faisiez que 1 % de progrès par semaine cela ferait quand même 52 % de plus au bout d’un an.
Imaginez ! Si votre revenu avait augmenté de 52 % l’année prochaine, est-ce que cela ferait une différence ?
Cela ferait certainement la même différence dans votre vie si vous étiez 52 % moins esclave de votre tendance de perfectionniste stressé.

Et vous, quelle est l’action qui vous permettrait de gagner 1 % aujourd’hui ?

Répondez à cette question dans les commentaires ci-dessous…

 

Prenez soin de vous

Luc Mister NO Stress et créateur de la méthode officielle NERTI.

je-decouvre-la-methode-nerti

 

Image courtesy of Renjith Krishnan and Stuart Miles/ FreeDigitalPhotos.net