La gestion du stress est souvent considérée comme étant un sujet sérieux.
Dès qu’on aborde ce sujet, il est de bon ton de prendre un air grave, d’avoir des paroles mesurées, et d’utiliser des mots compliqués.
Mais je préfère nettement m’amuser, plaisanter et rire.

Le rire facilite l’enseignement

En plus, mon expérience m’a montré que des informations que je fais passer dans la joie et la bonne humeur, voire accompagnés de grands éclats de rire ont tendance à être mieux retenues et plus utilisées que si je les délivre sur un ton sérieux et doctoral.
Je suis dans cette voie la pratique de Bouddha.

 

Le rire destresse
Le rire destresse

La légende raconte que pour le trouver dans un grand parc, les gens se dirigeaient en suivant la provenance des éclats de rire.
On disait en effet : « là où tu entends rire, là est le Bouddha ».
Et personne ne me contredira si je dis que son enseignement à eu un grand impact.
Comme la notion d’impact est pour moi la plus importante, je joins donc l’utile et l’agréable.

Se prendre au sérieux est stressant

De plus, les gens stressés, ont tendance à prendre tout au sérieux.
Il me paraît donc tout à fait judicieux, opportun et  efficace d’apporter une touche de dérision, d’amusement et de légèreté pour traiter le sujet du stress.
C’est pourquoi j’ai envie de vous proposer plusieurs façons de gérer le stress de façon atypique, drôle voire délirante que j’ai moi-même expérimentées (sauf une, à vous de la trouver).

Cet article est ma contribution au festival Antistress de la croisée des blogs organisé par developpement personnel.org que j’ai eu l’honneur d’organiser en ce mois de juin 2013 sur le thème « Comment gérer le stress de façon atypique, drôle, voire délirante ? » et dont les modalités sont expliquées dans cet article de lancement.

Festival anti-stress
Festival anti-stress

 

Quelques propositions pour gérer le stress de façon atypique, drôle, voire délirante !

Battre un tapis.

Suspendez un tapis dans un endroit aéré (de préférence dehors) et frappez le avec un manche à balai ou mieux avec un battoir à tapis pour en extraire la poussière.
Pensez à tout ce qui vous stresse en frappant avec toute la force et toute la rage que cela vous inspire.
Vous verrez que vous serez rapidement soulagé ! Et fatigué…  🙂
J’ai aussi trouvé très efficace dans le même ordre d’idées de fendre du bois ou abattre des cloisons d’appartements…

Une bonne bataille d'eau anti-stress !
Une bonne bataille d’eau anti-stress !

Se vider soi-même une bouteille d’eau sur la tête, ou lancer une bataille d’eau.

Celui-là est à éviter en hiver, mais quand il fait chaud et que tout vous énerve, il peut être salutaire de se balancer à soi-même un verre d’eau.
Si en plus vous avez la chance d’être en compagnie de personnes que ça amuse, vous pouvez lancer une bataille d’eau qui se terminera dans un grand éclat de rire trempé.
J’ai aussi testé la bataille d’aliments avec des collègues quand j’étais prof de sport.
Ça nous a bien détendu, même si notre image de marque auprès des élèves en a pris un coup…

S’épiler

J’ai une amie qui trouve que le ronron de son épilateur électrique, associé à la répétitivité de la tâche a des vertus apaisantes, voire lénifiantes.
Elle me disait dernièrement que c’était un de ses moments ou elle parvenait le plus facilement à oublier ses problèmes.
Cela était renforcé par le fait de s’occuper d’elle-même et de se trouver plus belle, plus désirable et attirante après l’avoir fait.
J’avoue l’avoir crue sur parole, sans vérifier par moi-même.

Faire des blagues destresse
Faire des blagues destresse

Manger un piment.

Ou en glisser un discrètement dans un plat.
Si vous le mangez vous-même, je vous assure que vous aurez beaucoup de mal à continuer à vous préoccuper de vos problèmes.
Et si vous le faites manger à quelqu’un d’autre, ça vous fera certainement rire, mais attention aux conséquences.
Ma compagne me reproche encore parfois de lui avoir fait le coup il y a quelques années.

Monter dans un arbre.

Celle-là, je l’adore!
À chaque fois que j’en ai l’occasion, je ne manque pas de monter dans un arbre, le plus haut possible.
Quand je suis là-haut, j’ai la sensation d’être libre et invincible.
J’ai aussi la sensation d’être largement au-dessus des problèmes bassement matériels qui me paraissent alors bien dérisoires.

Retrouvons notre folie d'enfant sans stress ni complexe !
Retrouvons notre folie d’enfant sans stress ni complexe !

Courir après des pigeons ou des mouettes.

Ça, c’est le genre d’activité débile, comme sauter dans les flaques d’eau ou courir après son ombre qui permet de prendre de la distance par rapport aux choses sérieuses de notre vie.
Cela oblige à une certaine autodérision tout à fait salutaire pour prendre de la distance par rapport à nos problèmes et nous permettre de les relativiser.

Marcher au bord du vide, falaise, pont, …etc.

Celle-là est à réserver aux gens qui ont un bon sens de l’équilibre, et qui n’ont pas de tendances suicidaires.
Cela étant dit, je trouve que la proximité du danger et l’obligation de se concentrer qui en découle permet d’oublier pour quelques temps les tracas de la vie quotidienne.
Ça marche aussi bien en sautant d’un pont avec un élastique accroché aux chevilles, en faisant de l’escalade ou tout autre sport à risque.

Le danger nous aide à gérer notre stress
Le danger nous aide à gérer notre stress

Prendre une douche glacée

Il y a déjà quelques années, j’avais décidé de prendre une douche froide tous les matins.
Cela m’avait beaucoup aidé pour oser et aller de l’avant.
Car je me disais qu’après ça, rien de pire ne pouvait m’arriver dans la journée.
C’était un peu extrême, je dois bien l’avouer mais sacrément efficace !

Et vous ?
Quels sont vos façons atypiques, drôles, voire délirantes de gérer votre stress ?
Partagez-les dans les commentaires !
Faites nous rire ou frissonner, étonnez nous…

Prenez soin de vous.

Luc Mister NO Stress, créateur de la méthode officielle NERTI !

Affordable inspiration: royalty-free photos, illustrations, video, audio and Flash® files from iStockphoto.com

© Mahamaya | Dreamstime Stock Photos & Stock Free Images