On pense souvent que ça ira mieux quand on aura ceci ou cela. Ou quand on aura pu parvenir à faire telle ou telle chose. Pour résumer, en attend toujours quelque chose et on pense que lorsque l’on y sera parvenu, là on sera bien, on sera enfin « arrivée », stabilisé dans notre vie. En définitive, on se met dans un stress permanent et on court toujours après quelque chose.

 Cet article est un article invité d’Edwige que je laisse se présenter…

Je suis Edwige du blog Sobientre.
Passionnée par les thèmes du bien-être et du développement personnel, je partage sur mon blog des petites astuces pour être zen au quotidien ainsi que des sujets de réflexion pour être bien dans sa vie.
Un grand merci à Luc pour m’avoir accueillie sur son blog Mister No Stress.

Ce sentiment nous fait littéralement passer à côté de notre vie. Nous fait vivre dans un futur hypothétique idéalisé en oubliant de vivre le présent. Et au final, on se retrouve tout le temps en apnée, à attendre que ça se passe et en rajoutant sans cesse des conditions à son bonheur.

 

Le bonheur n'est pas au bout du chemin, il est sur le chemin !

Le bonheur n’est pas au bout du chemin, il est sur le chemin !

Les attentes les plus classiques sont sociétales ou comportementales :

« Je serais bien dans ma vie quand je serais marié,

Quand j’aurais des enfants,

Quand j’aurais une maison, une voiture neuve,

Quand j’aurais un boulot en CDI, une promotion,

Quand j’aurais 5 kilos en moins,

Quand j’aurais remboursé mes crédits,

Quand j’aurais un caractère moins timide,

Quand je serais en retraite… »

 

Que de stress et de pression nous nous imposons tout au long de notre vie pour être dans « la norme ». En réalité, avoir tout cela ne signifie pas que vous serez enfin heureux, et il est tout à fait possible d’être heureux sans avoir aucune de ces choses.

 

C’est une course sans fin, la vérité c’est que l’on n’est jamais arrivée.

La vie est un mouvement perpétuel. On évolue en permanence, on vit des choses à chaque instant.

En prendre conscience et l’accepter, c’est se libérer de ce stress et de cette pression.

Vivre intensément le moment présent c’est ça le bonheur, c’est ça profiter de la vie.

 

La seule fleur que nous pouvons sentir est celle qui est sous notre nez !

La seule fleur que nous pouvons sentir est celle qui est sous notre nez !

Si l’on arrêtait d’attendre demain, d’attendre le mois prochain, l’année prochaine, dans 10 ans ! Si l’on arrêtait de suspendre sa vie en permanence. De faire dépendre son bonheur de quelque chose ou de quelqu’un.

Avec cette mentalité on ne sera jamais satisfait, il nous manquera toujours quelque chose.

 

C’est une illusion de croire qu’on sera accompli, qu’on sera un « produit fini » un jour et que là enfin on pourra être heureux. La vie est une succession de moments, un mouvement permanent. La vie c’est maintenant, on est arrivée tous les jours!

 

La recherche de l’équilibre, d’où provient notre bonheur, doit se faire au quotidien. Même si avec l’âge on prend des automatismes, on se connait mieux, il y a et il y aura toujours des ajustements à faire pour garder son équilibre. Ne perdez pas votre précieux temps à ressasser le passé ou à angoisser pour l’avenir. Vivez intensément et sereinement le moment présent.

 

Acceptez le fait que la vie soit un mouvement permanent. Décidez d’être heureux chaque jour, chaque instant.

Et vous comment faites-vous pour profiter de l’instant présent ?

Répondez dans les commentaires ci dessous…

C’est toujours une joie de vous lire et de vous répondre.

Prenez soin de vous

Luc Mister NO Stress et créateur de la méthode NERTI (nettoyage émotionnel).