Nous avons vu dans la leçon précédente les 2 premiers paramètres d’une respiration anti-stress la lenteur et l’amplitude.
Nous allons maintenant amplifier l’impact anti-stress de la respiration en y rajoutant un troisième paramètres fondamental.

Le troisième paramètre est la hauteur de cette respiration.

Commencez par observez votre respiration. Est-elle basse au niveau du ventre ou haute, au niveau de la poitrine.
Pour faciliter la prise de conscience de la hauteur de votre respiration, je vous propose de poser une main sur votre poitrine et une main sur votre ventre.
Vous allez ainsi pouvoir ressentir ou voir plus facilement la partie qui bouge quand vous respirez.

Pour faire une respiration abdominale, commencez par souffler en rentrant le ventre.
Pour optimiser cette exercice vous pouvez appuyer la main qui est sur le ventre comme pour pousser votre ventre vers l’intérieur, vers la colonne vertébrale.
Puis inspirez en gonflant le ventre. La perception sera plus facile si vous exercez une résistance avec votre main tout en gonflant votre ventre contre la main.
Puis recommencez à chaque respiration, je souffle en rentrant le ventre, j’inspire en le gonflant.

Remarque 1 : de nombreuses personnes font l’inverse à cause d’une mauvaise éducation physique.
Si c’est votre cas, pas de souci, l’entrainement vous permettra de rééduquer votre respiration et de profiter de son impact anti-stress.

Respiration ventrale ou abdominale, anti-stress

Gonflez le ventre à l’inspiration

 

Remarque 2 : il est parfois difficile au début d’arriver à faire cette respiration assis.
Je vous conseille donc de commencer à la pratiquer debout. Ce sera physiologiquement plus facile.
Si vraiment vous n’y arrivez pas du tout debout, exercez vous 1 ou 2 fois couchés puis de nouveau debout.

Cette séance dure 3 minutes (La formation anti-stress en ligne complète comprends plusieurs durées et une explication en vidéo de cet exercices, Elle est disponible sur la boutique Anti-stress de Mister NO Stress)

Je ne vous conseille pas de pratiquer régulièrement couché et je vous explique pourquoi.
J’ai vraiment envie que ces outils que je vous donne vous soient utiles et disponibles en toutes circonstances et notamment celles où vous êtes en situation de stress.
Or, il est peu probable que vous soyez en position couchée dans la plupart des moments stressants de votre vie.
Exercez-vous donc dans vos positions habituelles de vie : debout ou assis.

Découvrez le quatrième paramètre d’une respiration anti-stress là !

Faites-nous partager vos impressions et vos trucs dans les commentaires ci-dessous.

J’adore vous lire.

Luc de Nerti et Mister-no-stress

PS : <- Séance précédente  == Séance suivante ->