Qu’y a-t-il de plus naturel et de plus extraordinaire que notre respiration ?

Toutes, et je dis bien toutes, les techniques corporelles de gestion du stress et des émotions utilisent la respiration.
Que vous preniez la sophrologie, la relaxation, la méditation, le yoga, le pilates, la pleine conscience, le tai-chi, le chi-kong, la cohérence cardiaque, le training autogène, le mindfulness…etc. toutes ces techniques s’appuient sur un travail respiratoire plus ou moins poussé.

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs « Pourquoi pas naturel ? » organisé par le blog Forme et bien-être.

La respiration a des propriétés extraordinaires !

Pourquoi cette généralisation de l’utilisation de la respiration ?

Parce que la respiration a des propriétés et des capacités extraordinaires :

  • Elle nous accompagne tout au long de notre vie : elle démarre dans un cri à notre naissance et s’arrête à notre dernier souffle.
  • Elle s’adapte automatiquement 24 heures sur 24 à notre demande en oxygène et à notre état émotionnel.
  • Nous pouvons en prendre le contrôle en partie : nous pouvons la ralentir ou l’accélérer, même l’arrêter quelques dizaines de secondes, en suspension ou en blocage.
  • Nous pouvons aussi en modifier l’amplitude (le volume d’air respiré).
  • Il est aussi possible d’en changer la hauteur : de respirer avec le ventre, avec les côtes ou avec la poitrine.
  • Elle est directement liée à notre système nerveux : l’inspiration, l’accélération du rythme, et la respiration thoracique sont liées à la branche orthosympathique de notre système nerveux autonome (celle qui accélère le cœur), l’expiration, le ralentissement du rythme et la respiration abdominale sont liées à la branche parasympathique (celle qui ralentit le cœur).
  • …Pour aujourd’hui et afin de ne pas alourdir cet article nous en resterons là.

Toutes ces propriétés en font un outil privilégié d’influence sur notre système nerveux.

De plus l’effet est mécanique, il n’y a pas moyen d’y échapper.
Pas plus qu’il n’est possible de courir sans être essoufflé.

Utiliser la respiration pour se relaxer

Comment se poser ?

Par exemple si vous voulez ralentir votre physiologie, si vous voulez être plus calme, vous allez devoir activer plus puissamment la branche de votre système nerveux qui produit cet effet (parasympathique).
Il vous suffira alors de commencer à respirer plus lentement, de préférence avec le ventre (détails sur cette page) , en allongeant le temps de souffle et en faisant des pauses en suspension (détails sur cette page) après chaque expiration.
De cette façon votre corps ne pourra pas faire autrement que de se calmer.

Petite remarque à l’attention des fumeurs !

C’est cette mécanique respiratoire qui produit l’effet relaxant ressenti par les fumeurs.
Et c’est encore plus efficace « sans » la cigarette ! 🙂

Pas besoin de fumer pour respirer profondément !

Comment se stimuler ?

Si par contre vous voulez remonter votre niveau d’énergie, de vigilance et d’attention, vous allez chercher à stimuler la branche de votre système nerveux qui va vous mettre en alerte (orthosympathique).
Pour y arriver, vous n’aurez qu’à accélérer votre rythme respiratoire en forçant sur l‘inspiration par la poitrine et en bloquant la respiration après chaque inspiration.
Ainsi votre système nerveux va vous mettre en énergie pour passer à l’action.

Comment être performant ?

Une troisième façon d’utiliser la respiration est moins connue et pourtant très intéressante.
Elle permet d’allier la vigilance de l’état d’alerte à la puissance de focalisation du calme intérieur.
C’est l’état recherché par les arts martiaux, et par tous les performeurs, qu’ils soient sportifs ou artistiques.
Cet état particulier appelé selon les auteurs le flot, le lâcher prise ou le samahdi est un état de performance maximale, à la fois mentale et physique.
La respiration va nous aider à trouver cet état en rééquilibrant et en alternant régulièrement les deux branches du système nerveux autonome dont nous avons déjà parlé ci dessus.

La respiration de la haute performance : 5 sec d’inspir et 5 sec d’expir

La technique respiratoire de la haute performance :

Pour cela, nous allons tout simplement respirer le plus régulièrement et le plus harmonieusement possible sur un rythme de 5 à 6 secondes d’inspiration, puis de 5 à 6 secondes d’expiration.
Ainsi nous allons forcer notre organisme à se mettre en alerte maximale pendant l’inspiration, puis l’obliger à être dans le plus grand calme pendant l’expiration.
Cette alternance va mécaniquement provoquer une cascade de réactions physiologiques complexes qu’il serait trop long d’expliquer ici.
Il est pourtant une réaction qui est tellement énorme que je ne peux pas la passer sous silence : c’est que notre cœur va se mettre à accélérer et à ralentir au même rythme que la respiration.
Nous serons alors dans un état dit de cohérence cardiaque ou de cohérence psychophysique, car les ondes cérébrales vont aussi se synchroniser avec la respiration et les battements cardiaques.

Pourquoi ce rythme particulier ?

De même que notre corps marche mieux à une température de 37 °, avec une concentration en sel de 9 g/litre, nous sommes plus performant quand notre système nerveux alterne harmonieusement entre la branche parasympathique et la branche orthosympathique toutes les 5 à 6 secondes.
C’est un rythme physiologique que nous avions tous à la naissance et que nous retrouvons naturellement dans les moments ou nous sommes particulièrement calmes et attentifs.

Testez sur vous-même pour vous faire une opinion de première main !

Ce que je vous demande de faire maintenant : testez chaque forme de respiration, vérifiez en l’impact sur vous-même et notez dans les commentaires vos conclusions !

Bonne expérimentation

Luc Mister-no-stress – Votre coach anti-stress
Accompagnez cet exercice avec la méthode NERTI. Inscription ici.

Vous avez apprécié cet article ?

.Faites le savoir en cliquant sur les boutons facebook, twitter et google + juste à gauche de cet article !

 

 

Vous apprécierez aussi certainement un de ces articles :

Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net