Le supplice chinois qui est reconnu comme le plus terrible est le supplice de la goutte d’eau.

Comment une simple goutte d’eau peut-elle générer un tel stress ?

Ce supplice consiste à laisser tomber une goutte d’eau sur la tête du supplicié à quelques minutes ou quelques secondes d’intervalle.

Et en quelques heures, le supplicié est tellement à bout de nerfs qu’il peut devenir fou.

Pourtant cette goutte d’eau n’est absolument pas douloureuse.

Elle ne représente qu’un stress minimal.

Néanmoins, c’est sa répétition régulière qui rend ce stress, pourtant bénin, totalement insupportable pour celui qui le subit.

Simplement parce que le supplicié en fait une fixation.

La même chose sur un moine bouddhiste dans son ermitage ne produirait pas du tout le même effet.

Une goutte d’eau peut vous stresser ou vous apaiser …

C’est dans les pires situations que nous sommes les meilleurs :

De la même façon, dans nos vies, nous réagissons souvent mieux à un stress majeur qu’aux difficultés de la vie quotidienne.

Il n’y a qu’à voir, par exemple, l’élan de solidarité qui se met en place entre voisins face à une catastrophe comme une inondation.

Alors que la semaine d’avant, ils s’insultaient et se pourrissaient la vie pour une histoire d’arbres qui tombaient plus d’un côté ou plus de l’autre.

Certains stress n’en valent pas la peine !

Si vous observez attentivement ce qui vous stresse dans la vie, vous devriez remarquer que certaines choses sont vraiment sans importance.

Vous trouverez très certainement un certain nombre d’occasions de stresser que vous pourriez vous épargner en y réfléchissant un petit peu.

Vous laissez-vous stresser par des broutilles ?

Quatre étapes pour détecter les stress inutiles

Pour arriver à les détecter, je vous propose ces quatre étapes :

– Définissez précisément ce qui vous stresse.

– Établissez en les pires conséquences.

– Demandez-vous si ces conséquences risquent vraiment d’arriver et définissez la gravité probable.

– Demandez-vous si votre stress n’est pas disproportionné par rapport à la gravité réelle de la situation.

Les couples se séparent pour des stress mineurs :

On retrouve le même problème dans les relations de couple.

Selon les juges aux affaires familiales, plus de la moitié des cas de divorce viennent d’une accumulation de reproche à propos des petits tracas quotidiens tels que la lunette des WC, le dentifrice pas rebouché et autres chaussettes qui traînent.

Il y a par contre très peu de divorce à la suite d’un accident ou d’une maladie.

Soyons donc attentifs dans notre vie professionnelle comme dans notre vie personnelle à ne pas nous laisser grignoter par ces micros stress tellement corrosifs.

Quels sont vos mini stress ?

Et vous, quels sont les mini stress qui arrivent à vous déstabiliser ?

Répondez maintenant dans les commentaires ci-dessous !

J’aurais plaisir à vous répondre, et vous contribuerez ce que les les autres lecteurs se sentent moins seuls…

Prenez soin de vous

Luc Mister No stress – Votre coach Antistress en ligne

Vous avez apprécié cet article ?

Faites le savoir en cliquant sur les boutons facebook, twitter et google + juste à gauche de cet article !
Vous apprécierez aussi certainement un de ces articles :

Crédit photo : http://www.stockfreeimages.com/